L'appel du large
«Parcourir le monde avec des ailes à l'âme et des désirs brûlants dans le cur.» (citation de Raymond Wirthner). Le parfum de l'aventure ressenti dans la petite ville affairée de Brigue fascine César Ritz et l'entraîne dans un nouvel univers.

En 1867, c'est l'attrait de l'exposition universelle de Paris qui l'attire dans cette ville. Il est engagé comme sommelier à l'hôtel de la Fidélité et est bientôt surnommé «César le rapide», se distinguant également par une grande quantité de vaisselle cassée.

Il travaille ensuite au sein de différents établissements, occupant des fonctions allant d'aide-sommelier à gérant, en passant par chef de rang. À tout juste 19 ans, il semble déjà s'approcher du point culminant de sa carrière. Au renommé Voisin, il se familiarise avec les habitudes de la haute société et connaît le succès professionnel. Il y apprend également les secrets de l'art culinaire, outil indispensable pour un futur hôtelier.